Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yakal Khagan, Voladim el Moldari et le Traité de Droits Universel

Publié le par Fabien Maisonneuve

Yakal Khagan a envoyé une ambassade à Voladim el-Moldari pour lui proposer de recevoir son allégeance à Izkandaraï, sans quoi il dévastera son royaume, pour rembourser les shadirites du pillage qu'il a accompli en passant la Muraille de Perles.

Voladim El-Moldari, avisé et aussi soucieux de répondre aux réclamations des Pélaboriens et des minorités de son royaume, propose que les gandaris soient reconnus, dans un traité, et non en vertu de la religion, comme tous dignes et libres de conscience et de profession. Ce traité s'accompagne de la convocation d'une assemblée des droits. 

Yakal Khagan est défavorable à se traité, car il gouverne les Hordes Noires, qui ne sont pas encore convaincus d'abandonner l'esclavagisme. Prenant le temps de la réflexion, il demeure en état de guerre avec Voladim, sur le plan théorique. Néanmoins, Voladim n'envisage pas d'attaquer Yakal dans l'immédiat. Il veut plutôt le convaincre d'élever le débat, en comparaison d'une simple querelle de chefs, entrainant de nombreux morts. Voladim a compris que Yakal était un vrai chef, et qu'il avait envie de régner. Il lui propose donc ce contrat. Par traité, les rois s'accordent à reconnaitre la nécessité pour les sujets de leurs royaume de se constituer auprès de citoyens représentatifs. SUr le modèle d'Eleutheria, au nord de Pelaboria qui fonctionne selon ce système, il propose une assemblée tirée au sort. Le problème de la faisabilité fait qu'il propose de commencer par un grand recensement, accompagné de lettres de motivation. Après le tirage au sort, il fait passer un examen aux candidats, oral et écrit. Puis, il présente les reçus à une formation spéciale. Là, ils étudient les principes fondateurs des institutions, et ce, de façon la plus neutre possible, dans les universités pélaboriennes et shadirites.

Yakal Khagan comprend qu'il peut négocier, et consolider sa place à Shadiraï. En effet, ce que Voladim El-Moldari lui propose, c'est tout simplement une reconnaissance tacite de sa légitimité pour gouverner le trône du Coeur-Royaume.

Commenter cet article